Petite Emeraude ! Palomena prasina

Version française
English translation
British and American flags

 

Une petite émeraude ponctuée aux yeux de grenade, sereinement attendant la levée des températures sur sa verte nef. Le matin, il fait plus frais, ce qui permet d’avoir des insectes plus calmes, et donc plus faciles à photographier.

Là où le néophyte ne voit qu’une simple punaise verte, où devrait-on dire, LA punaise verte, le connaisseur lui sait que plusieurs espèces partagent ce gabarit et cette couleur absinthe. Les deux espèces les plus communes sont Palomena prasina et Nezara viridula. La première a les membranes alaires sombres tandis que la seconde les a claires et possède en outre trois points blancs à la jonction scutelum/pronotum.  Mais il en existe bien d’autres : Palomena viridissima, Piezodorus lituratus, Acrosternum heegeri

Ici, nous avons donc une Palomena prasina. Elle appartient à la famille des Pentatomidae caractérisée notamment par des antennes segmentées en 5 (penta, en grec) articles. Et comme ses cousines de sa famille elle  peut dégager, si elle se sent menacé, par vous ou par un éventuel prédateur, une substance chimique nauséabonde, produite par des glandes spécialisées situées dans son métathorax. Et de fait, elle n’est pas très bonne manger.

 


Dernière mise-à-jour : 11/09/2020

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *