Diamantin regard ! Calliphorina vicina

Le monde est rempli de merveilles. Pas besoin d’aller dans des pays exotiques pour voir d’exotiques choses. Il y a une diversité incroyable tout autour de nous, même ici en France. Mais il faut savoir regarder, abandonner les préjugés que l’on a, et ouvrir son esprit. Prenons l’exemple de cette mouche. Il s’agit de Calliphora vicina (famille des Calliphoridae), une grosse mouche bleue. Pour beaucoup de gens, presque instinctivement vient l’envie de décocher une volée de sa main pour la faire s’envoler. Les mouches ont en effet mauvaise réputation, on dit qu’elles sont sales, on les associe à la merde…

Mais figez ce préjugé, mettez-le de côté, et observez. Changez de perspective, changez d’échelles. Rapprochez-vous, et observez. Regardez les diamants scintillants qui lui servent d’yeux. Regardez les plaques bleu métalliques servant de coque à cet incroyable vaisseau des airs, d’où sortent, régulièrement, de longues setae (« poils »). Regardez ces ailes ressemblant à du cuir tanné transparent… Ce que vous avez sous les yeux n’est pas qu’une satanée mouche, c’est un bijou d’évolution à l’incroyable complexité. Mais pour s’en rendre compte, il faut ouvrir son esprit !

Calliphora vicina est assez proche de Calliphora vomitoria mais s’en distingue notamment par des joues orangées. Les yeux quasiment holotpiques (qui se rejoignent) indique que c’est un mâle. De curieuses applications ont été trouvées aux larves de ces espèces. Comme elles se nourrissent de viande uniquement morte, elles peuvent servir à nettoyer des plaies (asticothérapie) ainsi qu’à dater la mort d’un cadavre !

 

 

The world is full of wonders. You don’t have to go to exotic countries to see exotic things. There is incredible diversity all around us, even here in France. But you have to know how to look, to abandon the prejudices you have, and to open your mind. Let’s take the example of this fly. This is Calliphora vicina (Calliphoridae family), a large blue fly. For many people, almost instinctively comes the urge to release a volley from her hand to make it fly. Flies have a bad reputation, they are said to be dirty, they are associated with shit…

But freeze this prejudice, set it aside, and observe. Change perspective, change scales. Move closer, and observe. Look at the sparkling diamonds that are its eyes. Look at the blue metal plates used as a hull for this incredible airship, from which come, regularly, long setae («hairs»). Look at these wings looking like transparent tanned leather… What you have in front of you is not just a goddam fly, it’s a jewel of evolution with incredible complexity. But to realize that, you have to open your mind!

Calliphora vicina is quite close to Calliphora vomitoria but is distinguished by orange cheeks. The almost holoptic eyes (which join) indicate that it is a male. Curious applications have been found to the larvae of these species. Since they eat only dead meat, they can be used to clean wounds (maggot therapy) as well as to date the death of a corpse!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *