Bien pâle ! Phylloneta sp.

Une petite Phylloneta sp. (famille des Theridiidae) de 4/5 mm très claire que j’ai croisé en balade hier. J’ai tout d’abord repéré sa toile, une toile chaotique tissée entre des tiges (chouette, une Theridiidae ou une Linyphiidae me suis-je alors dit, ce type de toile étant typique de ces familles), mais aucune araignée en vue. Elle devait probablement se cacher sous l’une de ces feuilles qui bordait sa toile.

Les araignées sont sensibles aux vibrations, et ce sont les vibrations de la proie qui se débat dans la toile (si c’est une araignée qui tisse une toile, bien évidemment) qui indiquent à ladite araignée que l’heure du repas a sonné. Quoi de mieux qu’un diapason (un ustensile de musique qui vibre de façon à produire une seule note, le mien vibrant à 440 Hz, produisant un la) pour attirer l’araignée ! A peine eu-je toucher la toile avec mon diapason que l’araignée sortit de sa retraite, située sous une feuille !

A mon grand étonnement, je ne l’ai pas reconnu tout de suite… Elle était blanche, pâle, et elle ne me montrait que son ventre ! Mais quel était donc cette hermine lavée au Colgate ? J’ai même dû modifier quelques réglages sur mon appareil photo car elle réfléchissait trop la lumière ! Plusieurs hypothèses m’ont traversées la tête : une Phylloneta, une Enoplognatha, ou peut-être l’un de ces Theridiidae blancs mais plus rares : une Paidiscura, une Platnickina… Après avoir fait quelques photos, je suis reparti continuer ma balade, perplexe.

Deux heures après, quand je rentrais de balade, toujours aussi perplexe, je décidai de lever tout soupçon sur son identité. Mais il me fallait un plan ! Comment faire pour pouvoir accéder à son dos, sans détruire sa toile ? Au bout d’un moment, une idée me vint. Je fis vibrer un diapason sur l’une des extrémités de la toile, qui était légèrement en hauteur par rapport au reste de la toile. Cela a suffi pour que l’araignée se mette sur le côté, et au prix de quelques vertèbres j’ai pu lui shooter le dos, ce qui a permis de trancher !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *