Une merveille ! Plagionotus arcuatus

Une oeuvre d’art, comme une peinture acrylique ou se mélangent en volutes inégales du noir et du jaune. Sur son promontoire bleu, il attend, immobile. Les bourrasques de vent le balayent et rabattent ses longues antennes contre son corps, mais il reste là, parfaitement immobile, se reposant sans doute, jusqu’à ce que l’objectif curieux d’un appareil photo se présente au-dessus de lui…

Il se présente assez rapidement, il faut dire qu’il ne passe pas inaperçu ! Il s’appelle Plagionotus arcuatus, de la famille des Cerambycidae, plus connu sous le nom de « Clyte arqué ». A ne pas confondre avec son cousin Clytus arietis, le Clyte bélier, qui lui ressemble à s’y méprendre ! Comme tout Cerambycidae qui se respecte, il a de longues antennes, c’est pourquoi on nomme souvent les individus de cette famille des « longicornes » ou « capricornes ».

Ses jolies couleurs noires, jaune et orange sont censées imiter une guêpe. D’ailleurs, je suis tombé dans le piège : en passant rapidement à côté de lui, j’ai cru que c’était une Polistes qui se reposait, avant de jeter un coup d’œil un peu plus appuyé et de réaliser l’erreur que j’avais fait (puis j’ai pressé le pas pour aller chercher mon appareil photo car je l’ai rencontré en sortant des cours). Et il se croyait vraiment une guêpe : embêter par l’objectif de l’appareil photo qui tournoyait autour de lui et par le train qui passa à vive allure à proximité, il se laissa chuter au sol et commença à se mouvoir telle une guêpe ! Peut-être pensait-il m’avoir dupé, mais j’avais déjà percé son jeu ! Quoiqu’il en soit, juste après l’avoir mesuré, il s’est envolé dans le vaste azur !

Je vous propose quatre photos simples (première ligne) et quatre photos issues de focus-stacking (seconde ligne) !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *