Une belle mémère : Zoropsis spinimana !

Je vous parlais il y a quelques jours d’une grosse araignée que j’avais chez moi… Il est temps de vous la présenter ! Il s’agit, certains l’auront reconnu, d’une Zoropsis spinimana (Zoropsidae), une belle femelle de 15 mm certainement gravide, que j’ai trouvé dans mon hall d’entrée. Afin d’éviter que quelqu’un ne l’éclate ou ne la gaze (et aussi pour la photographier), je l’ai recueilli chez moi.

Afin de la nourrir, je lui ai donné un gendarme, mais elle a rechigné à vouloir l’attaquer. Surtout que le gendarme que je lui avais donné était un véritable casse-cou ! Il a foncé droit sur l’araignée dès que je l’ai introduit dans la boite où j’avais déposé Madame. Il s’est glissé sous elle, à hauteur des chélicères, puis est arrivé sous son abdomen, et là, à la manière d’un cric, il a soulevé l’abdomen de la Zoropsis ! Qui n’a d’ailleurs pas du tout bronché ! Je n’en croyais pas mes yeux !

Les Zoropsis sont des araignées errantes, elles ne tissent pas de toiles, aussi celle-là aimait bien marcher, voire même courir, parfois. Pour la photographier, je l’ai donc déposé sur un pot de confiture posé dans un saladier rempli d’eau (une technique que j’ai déjà expérimenté, mais j’avais alors de plus grands plats et des pierres, là je n’avais que mon saladier et mon pot de confiture vide).

Vous pouvez aussi voir que je l’ai manipulé, que je l’ai laissé se balader sur moi. Je crois que c’est la première fois que vous me voyez avec une araignée aussi grosse en main, et même « hors caméra » c’est l’une de mes premières fois. La raison est simple : j’ai un peu peur de manipuler de grosses araignées. Une toute petite partie de cette peur provient de mon ancienne arachnophobie qui était très prononcé, et qui se manifeste toujours actuellement en cette crainte (qui est, soit dit en passant, totalement irrationnelle vu que les espèces françaises ne sont pas dangereuses). Mais la plus grosse partie de cette peur provient de ma… maladresse ! Effectivement, la raison première pour laquelle j’évite de manipuler des araignées, pour laquelle j’ai peur de manipuler des araignées, est que ce sont des animaux fragiles, qu’on peut facilement et accidentellement blesser voire tuer, encore plus quand on est maladroit comme moi ! Vous faites tomber une fourmi d’un mètre, elle ne sentira rien, vous faites tomber une araignée de 30 cm et si elle n’a pas tissé de fil de sécurité, il faudra la ramasser à la petite cuillère… Les petites araignées tissent quasiment systématiquement un fil de sécurité, chez les grosses, c’est plus discutable… J’ai déjà failli éclater par terre une tégénaire parce qu’elle n’avait pas tissé de fil de sécurité et qu’elle fonçait à vive allure tout droit, qu’il y ait un sol ou pas ! C’est pour ça que d’une manière générale, on évite si possible de (trop) manipuler les araignées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *