Pas si commune : Heterotheridion nigrovariegatum

Voici une espèce que je n’avais jamais rencontré auparavant et qui m’a joué un sacré tour ! J’étais en train de réviser dans mon salon quand je l’ai vu, sur la porte du salon, immobile. En m’approchant de plus près, j’ai tout de suite remarqué que c’était un mâle, un mâle Enoplognatha (Theridiidae) pensais-je alors ! Tout de suite, je saute sur mon appareil photo et je lui fais une séance photo ! J’ai photographié les bulbes copulatoires dans l’infime espoir de pouvoir aller jusqu’à l’espèce, et en parallèle je feuilletais mon Guide des araignées de France et d’Europe pour retrouver les clefs des bulbes des Enoplognatha. Une fois la séance terminée, hop en boite pour le sauvegarder des chats. La lecture des bulbes copulatoires peut être difficile, encore plus quand on n’y est pas habitué, aussi j’ai demandé de l’aide sur le Monde des insectes. Et là, on m’a donné des indices et j’ai compris que ce n’était pas une Enoplognatha, mais une espèce d’autre genre, assez ressemblante de prime abord, et qui est peu commune en France : Heterotheridion nigrovariegatum (même famille, Theridiidae). Autant vous dire que j’étais encore plus content d’avoir trouvé une espèce peu commune ! Je me suis fais plaisir, en prenant plus de 120 photos ! En voici quelques unes :

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *