Charlie le Pholque (Pholcus phalangioides)

Le Pholque phanlangide (Pholcus phalangioides, Pholcidae) est une araignée typique des maisons, avec un petit corps ressemblant à un « boudin blanc » et de longues et fines pattes, que chacun d’entre nous a déjà croisés au moins une fois dans sa vie. En effet, il apprécie les constructions humaines (il est d’ailleurs qualifié de synanthrope, c’est à dire qui vit avec les hommes), et y fait sa demeure. Il tisse une toile tridimensionnelle et s’y tient tête en bas. La toile peut être en hauteur tout comme au niveau du sol.

C’est un auxiliaire précieux pour l’homme, car il mange beaucoup d’insectes qui pourraient potentiellement nous nuire (moustiques, mouches, moucheron….) et est extrêmement discret. Vous qui lisez ces lignes, vous avez peut-être un Pholque chez vous….

Le Pholque a une stratégie défensive assez drôle lorsqu’on le dérange : il vibre. Il tremble tellement fort qu’il devient impossible de le cerner, même de le voir…. Malgré son aspect fragile, le Pholque n’en est pas moins un redoutable prédateur… On peut retrouver dans son casse-croûte les grandes Tégénaires ! Quand la faim se fait sentir, le Pholque n’hésite pas à quitter sa toile pour aller chasser des proies ! Mais il est inoffensif pour nous.

P. phalangioides se distingue de son cousin Holocnemus pluchei (l’araignée de Pluche) par une robe uniforme et à peu près sans motifs « réguliers ». Le magazine « La Hulotte » lui a consacré deux numéros : les n°54 et 55. Un petit guide d’élevage est disponible sur son site, à cette adresse.

 

Photos du 30 avril 2013, Dijon. Mâle de 11 mm

 


Dernière mise-à-jour : 04/06/2020

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *