Le mythe d’Arachné

LE MYTHE D’ARACHNÉ

 

Dès l’aube de la civilisation, les hommes se sont questionnés sur l’araignée et la manière dont elle fabrique sa soie. Pour expliquer ce mystère, les grecs ont inventés le mythe d’Arachné.

Arachné était une jeune fille, originaire de Lydie (actuelle Asie Mineure), fille d’un teinturier et qui excellait dans l’art du tissage. On la disait élève d’Athéna, mais elle s’en indignait. Intriguée, la déesse, sous l’apparence d’une vieille femme, vint la voir, et vit qu’Arachné se disait meilleur qu’elle. Athéna lui demanda plus d’humilité, ce qu’elle ne fit pas. Prise de colère, elle révéla sa vraie nature. Un concours fut organisé entre les deux femmes.
Tandis qu’Athéna représentait sur sa toile la majesté des douze dieux olympiens, Arachné représenta la vie scandaleuse de ces mêmes dieux. Le travail était superbe et Athéna n’y trouva aucun défaut. Enragée, elle frappa Arachné avec sa navette et mis en pièce le travail de sa rivale. Humiliée et apeurée, Arachné alla se pendre. Mais Athéna, prise de remords, métamorphosa Arachné en araignée pour qu’elle puisse continuer de tisser.

 

Ce mythe inspira de nombreux artistes, dont Diego Vélasquez avec son célèbre tableau « La légende d’Arachné ou les fileuses », peint en 1657 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fileuses