Plateau de Chenôve (Part. 2) : le reste !

Mais je n’ai pas trouvé que des papillons à Chenôve ! L’une des premières choses que j’ai vues est une toile de Linyphiidae, avec deux individus dessus, comme d’habitude à l’envers. Un mâle et une femelle. J’ai d’abord pris ce couple pour des Linyphia mais il s’est avéré qu’en fin de compte c’était un couple de Frontinellina frutetorum. Et ce n’était pas que du squattage de toile : j’ai assisté à une des tentatives d’approches pour accouplement, une parade en fait ! On voit la femelle tapoter la toile, s’approcher du mâle… Il y avait du vent et je n’étais pas dans une position très stable, d’où les tremblements…


 

Un peu plus loin, je suis tombé, après avoir raté un Philaeus chrysops (Salticidae) mâle (snif, première fois que j’en voyais un) une cigale, qui chantait par terre (elle s’est tu quand je me suis approché). Là aussi c’est ma première rencontre avec une cigale, plus précisément une Cicadetta sp. (Cicadidae).

 

J’ai croisé plusieurs Araignées Napoléon (Synema globosum, Thomisidae), qui doivent leur nom vernaculaire au dessin en forme de buste de l’Empereur qui orne leur abdomen, mais elles étaient bien cachées dans des fleurs, et le vent n’aidait pas… J’ai cependant pu avoir les yeux de celle-ci. Un peu plus tard je suis tombé sur un Xysticus (Thomisidae) en plein repas, je me suis approché, mais sans doute était-il timide car il s’est caché de l’autre côté de sa feuille !

 

Une femelle de Macrophya montana (Tenthredinidae) sur une fleur !

 

J’ai aussi croisé quelques hémiptères : un Cercope sanguin (Cercopis vulnerata, Cercopidae), une Eurydema ornata (Pentatomidae) et plein de Punaises arlequin (Graphosoma italicum, Pentatomidae) !

 

J’ai croisé d’énormes fourmis de 15 mm, des Camponotus vagus (Formicidae), et dans ces photos, je viens de m’en apercevoir à l’instant même où j’écris ces lignes, mais on dirait une scène de combat ! Sur la première photo, on dirait que la fourmi de droite plante ses mandibules dans l’abdomen de la fourmi de gauche, et sur la troisième photo on dirait qu’elle s’apprête à la mordre encore !

 

J’ai rencontré cette étrange bestiole, que j’ai d’abord cru être un Myriapode (Mille-pattes), mais je me suis aperçu que c’était bel et bien un insecte en ne dénombrant que 6 pattes. Il s’agit d’une larve de Carabidae, peut-être de Carabinae mais rien de sûr !

 

Petit bonus ! L’un des plus gros lézard français, que j’ai croisé durant ma balade ! Lacerta bilineata (Lacertidae), magnifique !

Lacerta bilineata

Waaaaa !!!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *