Plateau de Chenôve (Part. 1) : Papillons en pagaille !

Je me suis rendu au plateau de Chenôve fin mai. Cela faisait longtemps que je n’y avais pas mis les pieds, plusieurs années, mais j’avais des souvenirs d’une faune et d’une flore assez riche. Je me suis habitué aux biotopes du plateau de Talant, surplombant le Lac Kir, et comme il y a des biotopes similaires au plateau de Chenôve, je m’attendais à retrouver grosso modo les mêmes espèces (Odonates en moins) mais le dépaysement fut des plus agréables. Je n’ai même pas eu le temps de faire 10 m que je voyais déjà des espèces que je n’avais jamais rencontré au plateau de Talant ! Autant dire que j’étais comme un enfant à Noël !

Cette première partie sera consacrée aux papillons, sous toutes leurs formes, que j’ai rencontrés, et qui constituent une grosse partie de ce que j’ai photographié.

En observant une toile de Linyphiidae, j’ai remarqué (au bout d’un certain temps) quelque chose de jaune marqué de noir, attaché sous un brin d’herbe. J’ai mis quelques secondes à réaliser que ce que j’avais sous les yeux était une chrysalide, que l’on identifia comme chrysalide de Gazé (Aporia crataegi, Pieridae, Pierinae) : c’était la première fois que j’en rencontrais. On reconnait d’ailleurs vaguement l’ébauche d’un papillon. J’en ai croisé deux autres plus tard, appartenant à la même espèce. L’une, à gauche, était vide, le papillon ayant du émerger et l’autre, à droite, a du être parasitée (elle attirait d’ailleurs des fourmis qui semblait très intéressées). Entre temps, j’ai croisé plusieurs adultes, et j’ai pu en photographier un qui s’est laissé approcher, ce qui m’a permis d’utiliser la bonnette macro.

 

A proximité de la première chrysalide j’ai trouvé deux autres lépidoptères. Une chenille de Zygène (Zygaena sp., Zygaenidae, Zygaeninae) et un petit papillon, Thisanotia chrysonuchella (Crambidae), le Crambus des champs.

 

Un peu plus loin, au bord du sentier, j’ai trouvé cette énorme chenille de 55 mm broutant paisiblement la plante sur laquelle elle était ! Rhyparia purpurata (Erebidae, Arctiinae), l’Ecaille pourprée, un magnifique papillon jaune et rouge ! J’ai eu du mal à la photographier avec ma bonnette macro tant elle dépassait !

 

Plus tard, j’ai trouvé ces deux Mélitées des centaurées (Melitaea phoebe, Nymphalidae, Nymphalinae), un mâle et une femelle en parade nuptiale autour d’une plante. En m’approchant, je les ai un peu dérangés et l’un des deux papillons est venu se poser sur l’un de mes doigts.

 

Deux Hespéries de la mauve (Pyrgus malvae, Hesperiidae, Pyrginae), une espèce que j’ai galéré à identifier malgré les indices qu’on me donnait (les Pyrgus se ressemblent presque tous je trouve).

 

Et pour finir, un magnifique papillon bleue assez classique, l’Azuré bleu céleste (Polyommatus bellargus, Lycaenidae, Polyommatinae). Mais bon, cette fois, je n’ai pas eu le recto bleu à la bonnette !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *