L’Hyptiotes, une araignée sans venin !

Dans la famille « araignée atypique », je demande l’Hyptiotes ! L’Hyptiotes est une araignée de la famille des Uloboridae. J’ai rencontré celle-ci en détruisant malencontreusement sa toile 😳 … C’est qu’elle est très discrète ! Alors que je m’approchais d’une Philodromus, j’ai remarqué une petite araignée qui pendouillait le long d’un fil relié à ma bonnette macro… J’ai alors raccroché le fil à une feuille à proximité. Cette araignée possède trois particularités.

Première particularité, comme toutes les Uloboridae, elle ne possède pas de venin !
Deuxième particularité : sa méthode de chasse. Elle construit une toile particulière : celle-ci est triangulaire plane ! En fait, il s’agit presque d’un secteur d’une toile orbitèle (l’inverse de la toile d’une Zygiella, en quelque sorte). L’araignée tient sa toile par l’un des sommets à l’aide de ses pattes avant, tandis qu’elle se tient à une feuille avec ses pattes arrières. Elle maintient la toile tendue. Quand une proie se prend (oui, je n’utilise pas volontairement le verbe coller, vous verrez pourquoi dans le troisième point) dans sa toile, elle relâche la pression en lâchant la feuille (mais en étant toujours relié à ladite feuille par un fil de soie), ce qui empêtre la proie dans plus de soie. Elle retend sa toile puis recommence l’opération. L’araignée va finir par totalement l’emballer en une sorte de sachet fraîcheur ! La boule orangée qu’elle tient est d’ailleurs une de ses proies.
Troisième particularité : c’est une araignée cribellate, c’est à dire que sa soie n’est pas collante, mais cotonneuse, crépue (elle est dite cribellée, ou calamistrée). La proie se retrouve ainsi enchevêtrée dans cette soie particulière, et ses mouvements vont empirer sa situation. L’araignée possède un cribellum, une sorte de plaque constituée de milliers de trous générant une soie extrêmement fine, qui est manipulée par le calamistrum, une rangée de poils située sur le métatarse des pattes IV. Le cribellum est visible sur les photos présentant la face ventrale, c’est la plaque jaune d’où sort la soie.

Maintenant, place aux photos !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *