Visite d’une araignée sauteuse

Je n’aime pas photographier chez moi. Pour la plupart des arthropodes que je trouve dans mon appartement, je me contente de les remettre dehors (avec maintenant 3 chats, je ne donne pas cher de leur peau -cuticule devrais-je dire- si je les laissais gambader chez moi). Mais bon, quand une araignée sauteuse (une Salticidae, plus précisément Heliophanus tribulosus, de 3 mm) vient me rendre visite, je ne peux pas résister !

Le premier obstacle que l’on rencontre quand on veut faire de la macro dans un appartement, c’est la gestion de la lumière. A l’extérieur, vous avez le Soleil, qui envoie une belle lumière blanche, naturelle… Tandis qu’à l’intérieur, la principale source de lumière sont les ampoules… Ne comptez pas sur les fenêtres, car à moins d’avoir mis son bureau juste sous sa fenêtre, l’appareil n’en capte peu… Et les lumières d’intérieures procurent de drôles d’effets (vous verrez sur mes photos une lumière d’ambiance un peu rosâtre…).
Le deuxième obstacle est le sujet. Il bouge. Et vous ne pouvez pas vous permettre de le laisser aller partout… Par exemple, sous cette grosse pile de feuille, entre ces livres… (à l’extérieur, pas de soucis), Je devais donc à chaque fois ramener la misse dans un bocal, que je laissais ouvert pour qu’elle puisse grimper.

Mes photos sont un peu plus ratés que d’habitude, à cause des deux difficultés que j’ai mentionné, mais j’ai cependant réussit à la filmer, à filmer ses sauts ! Quand elle grimpait sur le bord du bocal, je mettais mon doigt à un ou deux centimètre du bord, et en curieuse qu’elle était, elle sautait sur moi. Vous remarquerez d’ailleurs que chacun de ses sauts est assuré par un fil de sécurité.

 

Voici la vidéo des sauts

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *