Rencontres du Jura

Invité à Crançot dans la campagne jurassienne il y a une dizaine de jours, j’ai profité de l’occasion pour tenter de faire de belles rencontres.

Une Decticelle cendrée (Pholidoptera griseoaptera), jolie sauterelle de la famille des Tettigoniidae qui ressemble fort à Barbitistes serricauda (Phaneropteridae), espèce que j’ai déjà croisé à plusieurs reprises. L’oviscapte, le « grand-sabre » à l’arrière de l’abdomen, indique que c’est une femelle (rassurez-vous, elle ne s’en sert pas pour attaquer, c’est juste son organe de ponte).

 

En m’éloignant un peu dans les bois, j’ai pu faire d’autres découvertes (comme un nid de guêpe par exemple, vous n’aurez pas de photos par contre, je ne tenais pas à les provoquer). Ce papillon par exemple qui a osé défier la mise au point automatique du FZ 200 (je le sens d’ailleurs un peu dur, parfois certaines commandes ne répondent pas temporairement, j’espère que ce n’est pas grave). Je ne l’ai pas reconnu tout de suite, mais c’est l’Amaryllis, Pyronia tithonus de son nom scientifique.

 

Quelques bourdons (Bombus gr. terrestris) aussi qui se plaisaient dans ses fleurs jaunes (si quelqu’un connait leur nom).

 

Un mâle Syrphe des corolles, Eupeodes corollae, difficile à approcher avec la bonnette, mais la persévérance paye !

 

Et enfin la star de la journée, si on peut le dire, fut cette superbe araignée sauteuse de 8-10 mm, qui fut identifiée sur le forum araignée comme Dendryphantes rudis. Première fois que je vois cette espèce, je me suis un peu amusé avec elle, en la faisant sauter sur mon doigts tout en essayant de filmer le saut… Ce qui était drôle, c’est qu’en approchant le doigts, elle visait et sautait. Mais pourquoi ? Envie d’explorer de nouveaux territoires ? Envie de savoir ce qu’était cette grosse masse rose qui s’agitait devant elle ?

Et la vidéo :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *