Tégénaire et bonnette macro… première déception

La bonnette macro est assez difficile à manier à l’extérieur. On pourrait penser qu’à l’intérieur, au calme, non soumis aux éléments, ça serait plus facile. Et bien non c’est tout le contraire ! Un ami m’a apporté une Tégénaire mâle Eratigena atrica en début octobre… Je me suis frotté les mains en me disant « Cool, ma première tégénaire qui va être photographiée à la bonnette ! ». J’ai eu tort… Le fait est que pour manier le FZ 200 et la bonnette, il faut un trépied. Et quand on a un sujet dans une boite en plastique, le trépied devient plus qu’encombrant ! Il faut sans cesse bouger la boite (car le trépied, on ne peut pas trop l’avancer, il était bloqué par le bureau où était disposé la boite) et essayer de pencher le trépied de quelques millimètres pour parfaire la mise au point… Le second problème auquel je me suis confronté a été la lumière. A l’extérieur, la lumière du jour suffit. Mais à l’intérieur…. Entre les lampes qui n’éclairent pas assez et change la couleur du sujet sur la photo (et oui, une lampe n’a pas le même spectre lumineux que le soleil…) et le flash qui noirci la moitié des photos…. Bref je vous laisse imaginer le tableau ! Enfin, le troisième pépin (sur lequel je ne peux pas agir) c’est le sujet lui-même. Une tégénaire dans une boite, bah ça bouge, ça essaye de s’enfuir, ça ne reste pas immobile… Un sujet en perpétuel mouvement avec une bonnette qui requière de la précision…

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *