Trois papillons et un Névroptère

Niveau papillons, j’ai été déçu quand même, même si j’ai fait de belles photos : je n’en ai vu que 3 espèces différentes, et mon traditionnel Paon-du-jour, Aglais io (anciennement Inachis io) n’a pas répondu à l’appel…. Pareil pour les Pieris brassicae (le Piéride du chou), même si j’ai pu rencontrer l’un de ces cousins, le Piéride du navet (et apparemment, malgré son nom, sa chenille ne se nourrit pas de navet… étrange).

Dans l’ordre de gauche à droite : Pieris napi (Piéride du navet), Polygonia c-album (Robert-le-diable) et Polyommatus icarus (l’Argus bleu)

 

Je vais terminer cette article non pas avec un papillon, mais avec un Névroptère : une Chrysoperla, une « demoiselle aux yeux d’or » (bien que ce nom désigne plus spécifiquement Chrysoperla carnea), ou tout simplement la Chrysope verte (je suis sûr que vous l’avez déjà tous vu, ou alors sa cousine Chrysopa perla, « le lion des pucerons »). C’est un redoutable prédateur naturel, auxiliaire des potagers (au même titre que la coccinelle).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *