Premiers cocons de l’année ! (Araniella sp. et cocons)

En scrutant un buisson en quête d’Arthropode, je suis tombé sur une petite toile orbitèle d’Araneidae (reconnaissable à leur moyeu plein), typique des Epeires-concombres. Sous ce nom vernaculaire se cache trois espèces : le couple Araniella cucurbitina/opistographa et A. alpica (qui sont indissociable sur photos). Elles se reconnaissent à leur petite toile, la couleur verte de leur abdomen et la couleur rougeâtre du céphalothorax ainsi que deux lignes de points noirs entourant l’abdomen. L’araignée était derrière la toile, à l’entrée d’une sorte de tube formé de deux feuilles.

Et là, surprise, derrière l’araignée, dans le tube formé des feuilles, se trouvait un cocon ! Et mère Araniella veillait sur lui ! Le flash a mis en évidence sa structure : une première couche faite de soie aérée, de texture crépue, qui colle le cocon aux feuilles, servant de protection et ayant peut être aussi un rôle thermique (?) et une autre couche, opaque et lisse, formant le cocon proprement dit.

En tournant autour du buisson, j’ai trouvé un deuxième cocon, avec la même petite toile typique des Araniella, la même structure tubulaire en feuilles, mais cette fois-ci sans araignée ! Peut-être a t’elle abandonnée son cocon, ou pire, est morte !

C’est mon premier cocon de l’année et mon premier d’Araneidae ! J’étais assez excité de le découvrir !

 

Photos du 1 juillet 2013, Chalon-sur-Saône
Araniella sp. femelle + cocon, environ 7 mm pour les deux-

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *