Mangeur de collections (Anthrenus verbasci)

Un joli petit coléoptère du 4 janvier et le premier arthropode que je photographie cette année.
Malheureusement, les photos ne sont pas terribles. Il faut dire qu’avec ses deux millimètres, cet Anthrenus verbasci, ou Anthrène du bouillon blanc, ou encore Anthrène bigarrée des tapis, à donner du fil à retordre à mon appareil photo. J’ai eu beaucoup de problème d’éclairage.

Cet anthrène est facilement reconnaissable aux dessins et aux couleurs sur les élytres.

Ce coléoptère a été aussi mon premier arthropode à passer à la loupe binoculaire -que j’ai eu pour Noël-, une bino simple, mais efficace, et bon marché pour un début ! J’ai pu le scruter sous tous les angles !

A. verbasci est « connu » par les dégâts qu’il occasionne : d’une part, par les collectionneurs d’insectes (et d’arthropodes) car il ravage les collections, et d’autre part par M. Tout-le-monde car il fait aussi des trous dans les vêtements.
J’en ai vu qu’un seul pour l’instant. Donc pas d’invasions en vue… ouf !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *